TOURNOI NATIONAL ADULTES
Le Pontet 31 mai et 1 juin 2003
 


Le décors et les arbres prétés gracieusement par
La Jardinerey de Jonquières
 
L'organisation
Jeudi 29 mai

Au jourd'hui , c'est jour férié , une quarantaine de membres de l'école du Pontet se retrouvent au Boulodrome du Pontet pour commencer l'installation de la salle .
Première épreuve installer les 900 m2 de moquette sur le sol . Ensuite installation de la plateforme des arbitres , des plateaux , des 400 chaises ajoutées à la tribune mobile de 250 places .
Comme à l'accoutumée, un travail collectif impressionnant , les élèves vont carrément à pied chercher les 140m2 de tatamis . A 11h 00 cette partie du montage est terminée .


Vendredi 30

Dés le matin , 8h00 , les équipes se mettent en place . Cette fois , c'est le décors qui est transporté ainsi que tout le matériel de décoration et les victuailles pour le week end . Il faudra en effet nourrir , 35 arbitres , prés de 200 compétiteurs , ainsi que les spectateurs .
Une vingtaine d'élèves sont encore présents , en tout prés d'une cinquantaine vont se relayer tout au long de la journée .
Le travail est plus technique en ce qui concerne le Temple , le montage comme à Vénissieux est dirigée par Yannick et Pascal de Jonquières .
Il faudra ensuite créer une forêt , une cascade , une montagne pour le spectacle du samedi soir .
Les bâtisseurs sont là avec les échafaudages les madriers et les camions ...........Yannick modèle son décors avec du papier kraft et du tissu .
Les techniciens règlent le son et les poursuites . Il est 17h30
À 19h00 arrive un camion chargé d'arbres et de plantes , prétées par la JARDINEREY de Jonquières et apportés par Georges Percier .
Les enfants prévus pour le spectacle du lendemain arrivent eux aussi pour une répétition . Celle ci commence vers 19h30 , chacun va étudier son placement et son intervention sous la férule de Yannick qui dirige la manoeuvre . Les musiques et les les poursuites sont testées .
Aprés deux bonnes heures , la trame est à peu prés bouclée , il faut maintenant installer les végétaux . Le travail va s'étaler jusqu'à minuit . Entre temps arrivent les équipes de Belfort , de L'arbresle et de Montivilliers
Le groupe Belfortin de Mickael Mouloise décide de dormir dans le Boulodromme , afin de surveiller les installations , le quartier etant réputé sensible la nuit .
A 0H30 , les monteurs peuvent enfin rentrer dormir , la plupart n'ayant pas mangé de la journée ...........



Samedi 31
Samedi matin , 7h00 , le sifu arrive avec des croissants pour les veilleurs de la nuit , les Belfortins , 1 Arbreslois et 1 Pontétien .
9h00 . Les arbitres et les compétiteurs commencent à arriver , le Boulodromme s'anime , la tension monte , chacun prend connaissance des listes et de l'ordre de passage , certains s'inquiètent de ne pas trouver leur nom . C'est le moment des vérifications des listes , tout a été saisi en informatique et les corrections se font sur place .
10h00 , le sikung organise la cérémonie d'ouverture et règle l'entrée des équipes avec précision .
11h15 , c'est l'heure de l'inauguration , le 1ér adjoint au Maire du Pontet , monsieur Lutz ainsi que le Maire de Sorgues , monsieur Millon , nous font l'honneur de leur présence .
C'est la danse du lion qui ouvre la cérémonie au son des tambours . Ensuite les écoles arrivent par importance de délégation , précédées par leurs drapeaux . C'est ensuite le tour du corps arbitral de venir se placer devant la tribune officielle .
Le Président du Cercle , prononce son discours de bienvenue et annonce la présence de 8 écoles et de 196 inscrits . Le Directeur Technique national , Sikung N'Guyen , souhaite à son tour la bienvenue à tous et déclare officiellement le 7ém Tournoi national ouvert .
Le directeur national de l'arbitrage , laoshe Philippe Ferrand , expose l'organisation du programme pour l'aprés midi , début des catégories à14h00 .
C'est maintenant l'heure du repas , les arbitres le prennent dans une salle privée , les élèves dans la salle de restauration . L'équipe de restauratuion est à l'ouvrage , menée par Zora , la femme du sifu , Pascal Ferraton et Frederic Bes , de nombreux élèves donnent la main .
L'ouverture de la danse du lion
( Sourichan Xavier et Céline )


 
La Compétition
13h45 .C'est l'appel des compétiteurs et la mise en place des arbitres.
A 14h00 ce sont les masculins blanches / jaunes qui opérent dans la catégorie Taoshu ( armes ) puis c'est le tour des rouges /noires . Il s'agit des selections , les 6 meilleurs de chaque catégorie seront en finale le lendemain . Vient ensuite le tour des taos de groupes et des combats combinés , toujours en éliminatoire et finale le dimanche aprés midi .
C'est la part de spectacle , avec les costumes colorés et les mise en scène originales . Beaucoup de recherche de la part des élèves , et particulièrement des débutants . Le public est enchanté .
L'aprés midi se termine à 19h00 , tous les élèves modifient la disposition de la salle pour la démonstration du soir . En quelques minutes le gymnase est transformé .
Il faut ensuite aller manger , c'est le " coup de feu " pour l'équipe restauration qui assure ....................
 
Le spectacle
Comme à chacun des tournoi , une manifestation exceptionnelle anime la soirée , lors du tournoi 2001 , c'etait une rencontre internationale , France /Espagne . Cette année , il s'agissait d'un spectacle , imaginé , écrit , et monté par Jiaoshe Yannick Campos , oui oui , la même qui avait peint les décors . Le thème était le parcours initaitique de trois disciples d'un vieux maitre , partis à sa demande à la recherche d'une fleur sensée le guérir . Bien évidement , aprés de multiples rencontres et donc de multiples combats et apprentissages , les trois disciples ramenaient la fleur à un maitre en pleine forme , et comprennaient que cette épreuve etait necessaire à leur perfectionnement .
Une soirée magique , avec des jeux de lumière mettant en valeur le décors et les performances des acteurs avec en fond sonotre la musique et la narration de l'histopire par Yannick .

C'est sous une ovation que se terminait le spectacle , récompensant tout le travail accompli pour sa réalisation .
Aprés les applaudissements , pas question de s'endormir , il faut d'abord remettre la salle en disposition pour la compétition du lendemain . Encore une fois c'est chose faite en quelques dizaines de minutes , le nombre fait la force .............
La buvette fonctionne encore , jusqu'à une heure avancée de la nuit , puis l'équipe de surveillance , les Belfortins appuyés par les Villeurbannais s'installent dans les sacs de couchage , la nuit va être courte ................... quelques uns entament une partie de tarot , , d'autres inconscients décident de sortir dans Avignon ..............
 
Deux des acteurs de la soirée
 
La Compétition Dimanche 1ér
8h00 . Tous les arbitres sont en place , les compétiteurs sont appellés , une longue journée commence .
Toutes les catégories à mains nues vont se succéder , souvent par poules de 15 afin de faciliter la rotation des arbitres . On commence par les ceintures blanches , pour arriver e début d'aprés midi aux ceintures noires . Puis ce sont les finales , blanches , couleurs , armes , taos de groupe et combats combinés .
À 17 h00 , en présence de monsieur François Beranger , adjoint délégué aux sports de la ville du Pontet , c'est la traditionnelle remise des médailles . Celle ci est menée rapidement car l'école de Montivilliers doit partir à 18h00 pour la gare .
L'école de Montivilliers justement est récompensée pour sa 3ém place au classement école . Le sifu lors de la remise cde la coupe au profeseur Jean marie Levray , informe l'assistance du drame survenu durant le wek end , l'école de Montivilliers est une fois encore noyée sous 1 mètre d'eau .L'ensemble de l'équipe au courant depuis le matin a tout de même participé avec courage à l'ensemble des épreuves . C'est sous les applaudissements prolongés de l'assistance que Jean M%arie et ses élèves quittent le Boulodromme .
 
Le démontage
Dés la cérémonie finie , le sifu rappelle à tous les compétiteurs qu'il compte sur tout le monde pour le démontage .
Il a fallu 2 jours pour tout installer , il va falloir 25 minutes pour tout démonter ......impressionnant , à tel point que les personnes parties accompagner l'équipe de Montivilliers à la gare TGV et revenant préter main forte , n'ont plus rein à faire .
Diaporama du démontage